Alimentation yogique

La pratique du yoga suscite également le désir de compléter les bienfaits qu`il apporte au corps par un meilleur régime alimentaire. Les pratiquants réguliers commencent, presque sans s`en rendre compte, à privilégier les aliments dont les bienfaits sont connus de tous : plus de fruits et légumes, moins d produits laitiers et de viande.
Il ya des nombreuses théories circulent sur ce que les yogis devraient ou ne devraient pas manger, il est important de raison garder : certes, le régime idéal, dans le pays comme l`Inde est végétarien et de la médecine ayurvédique repose sur ce fait, mais il faut tenir compte d`autres facteurs, pour ceux qui ne vivent pas dans la culture et sous le climat des pays Orient. Dans les pays au climat plus froid, un régime végétarien ne conviendra peut être pas aux personnes souffrant de certain maladies.
La science du yoga avance le postulat que notre esprit est constitue de l`essence des aliments que nous consommons et de l`équilibre des trois caractéristiques que présente toute matière : Les gunas tamas – putréfié, rajas – stimulant, sattva – pur, et que tout yogis devrait se conformer a un régime fondé sur des aliments sattviques. Dans la cosmologie yogique ces trois gunas constituent l`univers et que leur équilibre exact est nécessaire au bon fonctionnement a la fois du macro-univers du cosmos et du micro-univers de notre corps.
La médicine reconnaît qu`un régime alimentaire médiocre peut induire un affaiblissement du system immunitaire et qu`une alimentation saine peut contribuer a la guérison de maintes pathologies. La pratique du yoga associée a une amélioration du régime alimentaire aident a rééduquer habitudes et les comportements compulsifs. Certaines postures spécifiques soulagent l`ensemble des stress, et les grands pédagogues du yoga ont élaboré des programmes de postures et de techniques de respiration qui, accompagnes d`un régime rigoureux, peuvent soigner de multiples affections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.