Virabhadrasana ~ Warrior II ~ Guerrier II

Posture du guerrier II

Virabhadrāsana 

Virabhadra = nom d’un guerrier féroce, incarnation de Shiva, représenté avec mille têtes, mille yeux et mille pieds, brandissant mille massues, et vêtu d’une peau de tigre.

La posture du guerrier II étape par étape

 

1 – Commencez en tadāsana (posture de la montagne). Sur une expiration, faites un pas ou un petit saut pour écarter vos pieds d’environ 90 à 120 cm. Levez les bras à l’horizontale, parallèles au sol et tendez-les activement en déployant les omoplates. Orientez les paumes de main vers le sol.

2 – Rentrez le pied droit légèrement vers la gauche et tournez le pied gauche vers la gauche à 90 degrés. Alignez le talon gauche avec le milieu du pied droit. Engagez les cuisses et faites une rotation externe dans la hanche gauche de façon à ce que la rotule gauche soit alignée avec la cheville gauche.

3 – Expirez en fléchissant le genou gauche et en l’alignant au-dessus de la cheville gauche de sorte que le tibia soit perpendiculaire au sol. Si possible, la cuisse gauche est parallèle au sol. Maintenez ce mouvement du genou gauche en renforçant la jambe droite et en pressant l’extérieur du talon droit fermement dans le sol.

4 – Allongez les bras de façon à créer de l’espace entre les omoplates. Les bras sont parallèles au sol. Ne penchez pas le torse vers la cuisse gauche. Allongez les deux côtés du torse équitablement et gardez les épaules juste au-dessus du bassin. Ramenez légèrement le coccyx vers le pubis. Tournez la tête vers la gauche et regardez au-delà de vos doigts.

5 – Maintenez la posture pendant 30 secondes à 1 minute. Tendez la jambe gauche sur une inspiration. Inversez la position des pieds et répétez de l’autre côté pendant la même durée.

Contre-indications et précautions
•   Diarrhée•   Hypertension artérielle•   Problèmes au cou : Ne tournez pas la tête pour regarder vers la main avant ; continuez à regarder devant vous en allongeant les deux côtés du cou équitablement.
Modifications et accessoires
Si vous avez des difficultés à rester stable dans cette posture, placez une chaise pliante sous la cuisse gauche, avec l’avant de la chaise dirigé vers vous. En fléchissant la jambe gauche, faites glisser l’avant de la chaise sous votre cuisse gauche (les personnes plus grandes pourront surélever la hauteur du siège en y plaçant une couverture pliée). Répétez avec la jambe droite pliée.
Pour aller plus loin
Pour allonger davantage les bras et les renforcer dans cette posture, tournez les paumes de main et l’intérieur des coudes vers le plafond tout en dirigeant les omoplates vers le bas. En maintenant la rotation créée dans les bras, tournez à nouveau les paumes de main vers le sol.
Astuces pour les débutants
Quand vous fléchissez le genou gauche pour faire un angle droit, fléchissez-le très rapidement sur une expiration vive, et orientez l’intérieur du genou gauche au-dessus du petit orteil gauche.
Bienfaits
•   Renforce et étire les jambes et les chevilles•   Etire l’aine, la poitrine, les poumons et les épaules•   Stimule les organes de l’abdomen•   Accroît l’endurance

•   Soulage les maux de dos, surtout pendant le deuxième trimestre de grossesse

•   Vertus thérapeutiques pour soigner le syndrome du canal carpien, les pieds plats, l’infertilité, l’ostéoporose et la sciatique

Variations
Dans la description ci-dessus, les épaules sont alignées au-dessus du bassin et les deux côtés du torse sont allongés équitablement. Vous pouvez également pencher le torse légèrement vers l’arrière, en maintenant les bras dans le prolongement des épaules. Ceci permet d’étirer le côté gauche du torse. Répétez à droite.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *